shadow

Méthode de virtualisation appliquée à l’enseignement 

Auteur : Vololona Harinoro RAKOTOMALALA,
Enseignant Chercheur à l’ESPA –Université d’Antananarivo – volhrakoto@gmail.com

Résumé :
Au cours d’un apprentissage,  l’enseignant et les étudiants devraient être  en échange permanent. D’un côté, les apprenants s’attendent à obtenir des informations sur les objectifs d’apprentissage visés, et de l’autre les enseignants sont en mesure de situer le niveau de compréhension de leurs étudiants pour pouvoir apporter des explications complémentaires. La qualité de l’enseignement dépend ainsi  des compétences de l’enseignant à bien conduire ses différentes activités composant son enseignement. Il est naturel de se poser les questions suivantes : comment  concevoir efficacement ses cours pour réussir son enseignement et comment envisager des travaux proposant aux étudiants d’approfondir leurs connaissances ? La méthode de virtualisation peut apporter des méthodes pouvant aider les enseignants à améliorer leurs cours.

La virtualisation, en général, signifie rendre virtuel c’est-à-dire qui n’existe pas. Cette notion s’oppose au monde physique. Nous pouvons comparer le rôle de l’enseignant comme celui d’un serveur dans un réseau. Un enseignant est ainsi invité à gérer le temps, la capacité de ses étudiants, le programme d’enseignement. En regardant bien le travail des serveurs, on se rend compte que la plupart du temps, ceux-ci attendent de répondre à une demande. Ensuite, ils répondent à cette demande en peu de temps, et retournent ensuite à l’état d’attente. La virtualisation  permet de fournir de la puissance de réponse et de stockage à la demande. L’enseignant conçoit ainsi des hyperviseurs « virtuels » en imaginant les questions que ses apprenants désirent poser en cours et par l’utilisation de matériels numériques pouvant stocker ces informations : il peut acheminer ses étudiants à consulter ces fichiers, et il lui appartient de mutualiser ces temps d’attente.

Mots-clés : qualité, enseignement,  stockage, virtualisation.

Abstract : During learning, teacher and students should be in permanent exchange. On the one hand, learners expect to obtain information on the intended learning objectives, and on the other hand teachers can situate capacity of their students in order to provide additional explanations. The quality of teaching depends on the teacher’s ability to build up various activities of teaching. It is natural to ask the following questions: how to effectively design courses to succeed in teaching and how to consider work that offers students to deepen their knowledge? The virtualization method can provide aspects that can help teachers improve their courses.

Virtualization in general means to make virtual, what does not exist. This notion is opposed to the physical world. We can compare a teacher as a server in a network. Teacher is invited to manage his course, students’ ability, his teaching’ program. Thinking about server’ tasks, we realize that most of the time, they are waiting to respond to a request. Then they respond to this request in a short time, and then return to the waiting state. Virtualization can provide on-demand response and power storage. The teacher designs “virtual” hypervisors by thinking questions from his students and building up the numerical materials that could store this information: he may inform his students to consult these files, and is responsible for managing these waiting times.

Key-words: quality, teaching, storage, virtualization

Liste des références bibliographiques : 

[1] Thierry Longeau, La virtualisation des systèmes d’information, www.alcantis.fr, 2005

[2] J. L. Martinand, Pédagogie et didactique de l’enseignement supérieur, mars 2016

[3] Amaury Daele, les TRC ou Techniques Rétroactives en Classe, avril 2016

[4]  https://pedagogieuniversitaire.wordpress.com Octobre 2017

[5] J. M. De Ketele, La pédagogie universitaire: un  courant en plein développement, Revue         française de pédagogie, septembre 2010

[6]https://openclassrooms.com/courses/2581701-simulez-des-architectures-reseaux-avec-gns3/4823141-emuler-simuler-virtualiser-de-quoi-parle-t-on