shadow

Vous avez envie d’améliorer votre manière d’enseigner ? Vous vous posez des questions sur la manière d’accompagner vos étudiants dans leurs apprentissages ? Vous souhaitez intégrer des TICE dans un de vos enseignements?   

Le certificat en pédagogie universitaire est une formation destinée aux enseignants en activité dans les établissements de l’Université d’Antananarivo. Il vise à renforcer les capacités professionnelles des enseignants en ajoutant à leurs compétences scientifiques des compétences en pédagogie universitaire.

A l’issue de cette formation, les enseignants seront capables de :

–       planifier les unités d’apprentissages,

–       concevoir des dispositifs d’enseignement appropriés aux étudiants universitaires,

–       accompagner les étudiants dans leurs apprentissages théoriques et pratiques,

–       mettre en œuvre, là où cela s’avère utile, des dispositifs d’apprentissage basés sur les technologies numériques,

–       choisir, maîtriser et utiliser des outils d’évaluation des apprentissages adaptés à leurs enseignements.

Au sein du certificat, les méthodes mises en œuvre se baseront sur les contenus enseignés : pédagogie active, séminaires, pratique réflexive, recherche documentaire, … .
Chaque participant mettra en œuvre les apprentissages de la formation dans le cadre d’un de ses enseignements : il s’agit de son projet pédagogique.

Quelle est la charge de travail ?

La formation en pédagogie universitaire comportera la participation à des ateliers et des séminaires, organisés au cours d’une année académique, ainsi que des travaux personnels (soit l’équivalent d’un jour par semaine). Pour le bon déroulement du Certificat, la présence aux ateliers et séminaires est indispensable.
A l’issue de cette formation, chaque participant rédigera un rapport personnel (portfolio) qui présentera la façon dont le projet pédagogique a été mené, le résultat des expérimentations pédagogiques, les réflexions et les constats tirés des différents ateliers et séminaires.

 Procédure de candidature et calendrier

 Quelles sont les conditions requises pour candidater ?

  1. exercer actuellement une activité d’enseignement à l’Université d’Antananarivo,
  2. exercer cette activité depuis au moins deux ans ;
  3. formuler un projet pédagogique d’amélioration d’un des enseignements dont le candidat a la charge.

Comment les candidats seront-ils sélectionnés ?

La première année du Certificat, quinze candidats seront sélectionnés, dans un souci d’équilibre de genre, sur base du dossier de candidature et des critères suivants :

Premièrement, la lisibilité et l’argumentation du projet pédagogique.

Deuxièmement, la contribution de ce projet à l’amélioration d’un programme de formation.

Troisièmement, la disponibilité à partager les acquis de la formation en pédagogie universitaire.

 Quels sont les documents à joindre à la candidature ?

–        une lettre de candidature (avec le projet pédagogique d’amélioration et une lettre de motivation),

–        un curriculum vitae (CV) actualisé.

Le dossier de candidature sera remis, en deux exemplaires, au plus tard le 13 mai 2019 à midi (12h) : une version imprimée à l’IPURD (en échange d’un reçu) et une version électronique par mail (cpumada@gmail.com).

Adresse de l’IPURD :Ankadifotsy /Ankaditapaka, ex-Acropole

Quel est le calendrier de sélection et des activités de formation ?

Procédure de sélection des candidats
Ouverture des candidatures 22 mars 2019  
Dépôt des dossiers de candidature 13 mai 2019  
Présélection des candidats 30 juin 2019  
Auditions des candidats présélectionnés 8-9 juillet 2019  
Sélection des candidats 10 juillet 2019  
 
Activités de formation du Certificat
Atelier 1 Du 23 au 27 septembre 2019 5 jours
Séminaire 1 Date à venir 1 jour
Atelier 2 Du 4 au 8 novembre 2019 5 jours
Séminaire 2 Date à venir 1 jour
Atelier 3 Du 13 au 17 janvier 2020 5 jours
Séminaire 3 Date à venir 1 jour
Atelier 4 Du 24 au 28 février 2020 5 jours
Séminaires 4, 5 et 6 Dates à venir 3 jours

Vous vous posez des questions ?

N’hésitez-pas à nous en faire part à cette adresse : cpumada@gmail.com ou par téléphone au 0345152349 / 0342069972

Certificat en PEDAGOGIE UNIVERSITAIRE

Formation financée par la Coopération universitaire belge et assurée en partenariat par des équipes belgo-malgaches.

Objectifs :

Formation destinée aux (jeunes) Enseignants en activité dans les institutions d’enseignement supérieur de Madagascar.

Elle vise à l’amélioration des capacités professionnelles des enseignants universitaires en ajoutant à leurs compétences scientifiques des connaissances et savoir-faire en pédagogie de l’enseignement supérieur.

A l’issue de la formation, les Enseignants seront capables de :

  • Planifier les unités d’apprentissage et concevoir des dispositifs d’enseignement appropriés aux étudiants universitaires (jeunes adultes).
  • Accompagner les étudiants dans leurs apprentissages tant théoriques que pratiques ainsi que dans la construction de leur projet professionnel,
  • Mettre en œuvre là où cela s’avère utile, des dispositifs d’apprentissage basés sur les technologies numériques,
  • Maîtriser et utiliser les outils d’évaluation des apprentissages adaptés à l’enseignement dispensé et pouvoir répondre de ses choix,

Méthodes d’enseignement et modalités pratiques:

Au sein du Certificat, les méthodes mises en œuvre se baseront sur les contenus enseignés : pédagogie active, séminaires, pratique autoréflexive, recherche documentaire…

La formation alternera des ateliers présentiels (4 semaines réparties sur l’année), des séminaires d’échanges de pratique et d’analyse critique (1 jour par mois) et des travaux personnels encadrés à distance par l’équipe de formateurs.

Tout au long de la formation, les apprenants seront invités à construire le portfolio de leur formation.  Ce portfolio servira de base à l’évaluation de l’apprentissage.

L’évaluation consistera en une présentation et défense devant l’équipe pédagogique.

Thèmes abordés dans la formation :

  • Le formateur et son public (gestion des grands groupes et de l’hétérogénéité ; andragogie, langue d’enseignement, éthique et déontologie),
  • TICE (learning management system de type MOODLE, e-learning…),
  • Rapport au savoir (accès à l’information, transposition didactique, …),
  • Dispositifs d’apprentissage actif (approche par problèmes, approche par projet, classes inversées, …),
  • Transposition didactique et création de supports d’apprentissage (polycopiés, PowerPoint, exercices pour TP ,…).

Durée de la formation : Le Certificat en Pédagogie Universitaire représente 24 crédits, répartis sur une durée de 12 à 15 mois.  

Diplôme délivré : Certificat de formation continue de l’Université d’Antananarivo.

Lieu de la formation : IPURD Ankaditapaka (Ex-Acropole)

Inscription :  La formation est gratuite. L’admission se fait sur dossier. Le nombre d’inscrits durant la première année est limité à 15. Le début de la formation a été fixé au mois de septembre 2019.

UVA: Université Virtuelle d’Ambohitsaina

L’Université Virtuelle d’Ambohitsaina est une plateforme pédagogique qui donne accès aux ressources de cours, devoirs, ateliers ainsi que des forums de discussion en complément de certains enseignements présentiels. Elle est basée sur l’outil  Moodle : Modular Object Oriented Dynamic Learning Environment .

Cette plateforme est hébergée à l’Université d’Antananarivo et accessible depuis internet mais aussi facilement accessible en intranet avec la couverture wifi (zones pédagogiques) au sein du Campus.

La plateforme fonctionne 24h/24 et elle est bien sécurisée. Seuls les utilisateurs (Enseignants ou étudiants) inscrits peuvent accéder à la plateforme et les étudiants ne peuvent accéder qu’à leurs cours (Par exemple, un étudiant en L1-Chimie ne peut accéder au cours d’un étudiant en L1-Mathématiques).

Pour les Enseignants, l’UVA: 

  • permet la diffusion des supports pédagogiques en divers formats que ce soit pour la lecture ou le dépot
    de fichiers : pdf, word, video, MP3…
  • permet l’interaction avec ses étudiants (forum, atelier, chat), 
  • permet l’évaluation des étudiants (exercices, quizz, QCM,…).

Pour les étudiants, l’UVA :

  • rend l’obtention des supports des cours plus facile. En plus elle est dynamique et contient de nombreux types d’ exercices avec rétroactions : exercices à trous, exercices d’association, exercices de glisser-déposer sur image, QCM, vrais ou faux. Les apprenants peuvent ainsi s’exercer à leur rythme.
  • permet  une interaction avec les pairs grâce aux outils tels que les forums et les chats. Il offre des outils de communication qui correspondent aux recommandations des théories socio-constructivistes de l’apprentissage,
  • réduit les coûts de connexion en se connectant sur le réseau wifi du campus (plateforme en intranet).

1- Disponible en internet et en intranet avec le réseau informatique du campus,

2- Seuls les utilisateurs (étudiants et enseignants) authentifiés peuvent accéder aux cours, 

3- Le conseiller techno-pédagogique travaille avec l’enseignant pour l’inscription des étudiants,

4- L

Auteur: RAKOTONJOHARY Mamy Andrianiaina

Résumé

La mise en place du système LMD a  provoqué des changements sur le plan organisationnel, socio-économique mais surtout sur le plan pédagogique à Madagascar. Le sigle LMD ou Licence-Master-Doctorat veut dire enseigner autrement, apprendre autrement mais aussi gouverner autrement. Le nouveau système aussi veut répondre aux problèmes d’adéquation formation-emploi dans la professionnalisation des disciplines à enseigner. Les formations universitaires seront ajustées aux besoins du secteur de l’employabilité par la recherche de partenariat, d’atelier et de colloque au sein des organismes publics et privés. Désormais on devrait changer la manière d’enseigner au niveau des universités, l’enseignement est maintenant centré sur l’étudiant.

Dans notre étude nous avons choisi la pratique des techniques d’enseignement et d’apprentissage actif  ou pédagogie active, branche de la pédagogie universitaire qui est utile pour améliorer l’apprentissage et les résultats des étudiants à l’ISTE. L’objectif de cette nouvelle technique d’enseignement est de stimuler, faire participer les étudiants par une interaction active avec les enseignants, le cours sera administré en suivant une démarche scientifique avec des objectifs d’apprentissage, des activités (cours) et des évaluations (examens) et sera aligné.

Les enseignants et les étudiants apprennent ensemble durant le cours. Le rôle de l’enseignant change donc en rôle de formateur, de modérateur ou de facilitateur car il ne détient plus toutes les connaissances, il essaie de faire réfléchir, de faire travailler les étudiants par l’autonomie du savoir c’est-à-dire créer l’apprentissage par diverses techniques d’enseignement (le travail de groupe, l’exposé, les cartonnettes, le brainstorming, les questions-réponses…). L’étudiant devient un apprenant ou formé car il participe aux objectifs d’apprentissage.

Mots clés : LMD, technique d’enseignement et d’apprentissage actif, objectifs d’apprentissage, évaluation

Abstract

The implementation of the LMD system has led to organizational, socio-economic and especially educational changes in Madagascar. The acronym LMD or License-Master-Doctorate means teaching differently, learning differently but also governing differently. The new system also wants to answer the problems of adequacy training-employment in the professionalization of the disciplines to be taught. University courses will be adjusted to the needs of the employability sector through the search for partnerships, workshops and colloquia in public and private organizations. Now we should change the way of teaching at the university level, the teaching is now focused on the student.

In our study we chose the practice of teaching and active learning techniques or active pedagogy, branch of university pedagogy that is useful for improving learning and student outcomes at the ISTE. The purpose of this new teaching technique is to stimulate, engage students through active interaction with teachers, the course will be administered following a scientific approach with learning objectives, activities (courses) and assessments (exams) and will be aligned.

Teachers and students learn together during the course. The role of the teacher thus changes into the role of trainer, moderator or facilitator because he no longer holds all the knowledge, he tries to make people think, to make the students work by the autonomy of the knowledge that is to say say to create learning through various teaching techniques (group work, presentation, cartoons, brainstorming, questions and answers …). The student becomes a learner or trained because he participates in the learning objectives.

Key words: LMD, teaching and active learning technique, learning objectives, evaluation

Liste des références bibliographiques : 

ABDELHAMID, R, DJAMILA M, NABILA A. (2012). « L’apprentissage à l’ère des TIC dans les universités algériennes : Enseigner autrement, » Faculté des sciences humaines et des sciences sociales, Université Mentouri Constantine  Algérie

ADANGNIKOU, N et PAUL, J-J. (2008). « La formation à la pédagogie universitaire en France, une offre encore trop restreinte ». In AIPU 2008 -25e Congrès de l’Association internationale de pédagogie universitaire, Montpellier, 19-22 mai 2008.

Bah, M.B. (2012). Apports, limites et enjeux de l’apprentissage par problèmes pour le développement de compétences associées au champ de l’éducation relative à l’environnement : une étude de cas en milieu universitaire guinéen (Thèse de doctorat inédite). Université du Québec à Montréal.

Baudrit, A. (2007). L’apprentissage coopératif : origines et évolutions d’une méthode pédagogique. Bruxelles : De Boeck Supérieur.

Bédard, D. (2006). Enseigner autrement, oui mais pourquoi et comment ? Le cas d’un cours universitaire du premier cycle. Dans N. Rege Collet et M. Romainville (dir.), La pratique enseignante en mutation à l’université (pp. 83-101). Bruxelles : De Boeck.

Tiré de BONWELL et EISON (1991) Active Learning Creating Excitement in the Classroom ASHE-ERIC Higher Education Reports p.2

Ménard, L. & St-Pierre, L. (2014). Se former à la pédagogie de l’enseignement supérieur. Montréal : Chenelière éducation.

Meirieu, P. (2009). L’école, mode d’emploi : Des « méthodes actives » à la pédagogie différenciée. Issy-les-Moulineaux : ESF éditeur.

Raby, C. & Viola, S. (2007). Modèles d’enseignement et théories d’apprentissage : de la pratique à la théorie. Anjou, Québec: CEC.

Ramsden, P. (2003). Learning to teach in higher education. London: Routledge and Falmer. DOI : 10.4324/9780203413937

Raynal, F. & Rieunier, A. (2012). Pédagogie, dictionnaire des concepts clés. Apprentissage, formation, psychologie cognitive. Issy-les-Moulineaux : ESF éditeur.

STEFANO, E, RAKOTOARISON, A, Y. (2012), Faculté DEGS,  Les TIC et l’enseignement supérieur : enseigner et apprendre « autrement ». Dans quelles mesures les TIC peuvent‐elles accompagner la mise en place du système LMD ?

Université d’Antananarivo, Madagascar sous presse.

Viennau, R. (2005). Apprentissage et enseignement : théories et pratiques. Montréal, Québec: Gaëtan Morin/Chenelière Éducation.

Auteur : Vololona Harinoro RAKOTOMALALA,
Enseignant Chercheur à l’ESPA –Université d’Antananarivo – volhrakoto@gmail.com

Résumé :
Au cours d’un apprentissage,  l’enseignant et les étudiants devraient être  en échange permanent. D’un côté, les apprenants s’attendent à obtenir des informations sur les objectifs d’apprentissage visés, et de l’autre les enseignants sont en mesure de situer le niveau de compréhension de leurs étudiants pour pouvoir apporter des explications complémentaires. La qualité de l’enseignement dépend ainsi  des compétences de l’enseignant à bien conduire ses différentes activités composant son enseignement. Il est naturel de se poser les questions suivantes : comment  concevoir efficacement ses cours pour réussir son enseignement et comment envisager des travaux proposant aux étudiants d’approfondir leurs connaissances ? La méthode de virtualisation peut apporter des méthodes pouvant aider les enseignants à améliorer leurs cours.

La virtualisation, en général, signifie rendre virtuel c’est-à-dire qui n’existe pas. Cette notion s’oppose au monde physique. Nous pouvons comparer le rôle de l’enseignant comme celui d’un serveur dans un réseau. Un enseignant est ainsi invité à gérer le temps, la capacité de ses étudiants, le programme d’enseignement. En regardant bien le travail des serveurs, on se rend compte que la plupart du temps, ceux-ci attendent de répondre à une demande. Ensuite, ils répondent à cette demande en peu de temps, et retournent ensuite à l’état d’attente. La virtualisation  permet de fournir de la puissance de réponse et de stockage à la demande. L’enseignant conçoit ainsi des hyperviseurs « virtuels » en imaginant les questions que ses apprenants désirent poser en cours et par l’utilisation de matériels numériques pouvant stocker ces informations : il peut acheminer ses étudiants à consulter ces fichiers, et il lui appartient de mutualiser ces temps d’attente.

Mots-clés : qualité, enseignement,  stockage, virtualisation.

Abstract : During learning, teacher and students should be in permanent exchange. On the one hand, learners expect to obtain information on the intended learning objectives, and on the other hand teachers can situate capacity of their students in order to provide additional explanations. The quality of teaching depends on the teacher’s ability to build up various activities of teaching. It is natural to ask the following questions: how to effectively design courses to succeed in teaching and how to consider work that offers students to deepen their knowledge? The virtualization method can provide aspects that can help teachers improve their courses.

Virtualization in general means to make virtual, what does not exist. This notion is opposed to the physical world. We can compare a teacher as a server in a network. Teacher is invited to manage his course, students’ ability, his teaching’ program. Thinking about server’ tasks, we realize that most of the time, they are waiting to respond to a request. Then they respond to this request in a short time, and then return to the waiting state. Virtualization can provide on-demand response and power storage. The teacher designs “virtual” hypervisors by thinking questions from his students and building up the numerical materials that could store this information: he may inform his students to consult these files, and is responsible for managing these waiting times.

Key-words: quality, teaching, storage, virtualization

Liste des références bibliographiques : 

[1] Thierry Longeau, La virtualisation des systèmes d’information, www.alcantis.fr, 2005

[2] J. L. Martinand, Pédagogie et didactique de l’enseignement supérieur, mars 2016

[3] Amaury Daele, les TRC ou Techniques Rétroactives en Classe, avril 2016

[4]  https://pedagogieuniversitaire.wordpress.com Octobre 2017

[5] J. M. De Ketele, La pédagogie universitaire: un  courant en plein développement, Revue         française de pédagogie, septembre 2010

[6]https://openclassrooms.com/courses/2581701-simulez-des-architectures-reseaux-avec-gns3/4823141-emuler-simuler-virtualiser-de-quoi-parle-t-on

Auteur: OLIARINONY Ranalison

Résumé

Afin de promouvoir et d’améliorer la qualité de l’Enseignement Supérieur, l’Université d’Antananarivo apporte un appui pédagogique et des séances d’échanges entre les Enseignants. Dans cette optique, certaines formations ont été mises en place pour les étudiants en deuxième années de la Mention Fondamentaux en Biologie de la Faculté des Sciences (effectifs ~ 360), pour les étudiants en première année de la formation professionnelle de l’Entomologie Appliquée (effectifs ~20), ainsi que pour les étudiants en master 1 du Parcours Biologie et Conservation Animale (effectifs ~20). Une enquête réalisée auprès des étudiants a fournie des résultats préliminaires afin de proposer certaines pistes à suivre pour le futur. La pédagogie active utilisée est l’approche socioconstructivisme combinée à l’envoi de supports de cours par e-mail avant la séance du cours théorique. A travers l’évaluation sous forme de questions – réponses, la majorité des étudiants (87%) en deuxième année de Biologie pensent que la méthode utilisée leur conviennent, 10% ne montrent pas leur opinion, et 3%  apprécient moins l’utilisation d’un e-mail. En outre, ces derniers préfèrent travailler seul sans utiliser cette méthode pédagogique. 60% des étudiants en première année en formation  professionnelle adoptent convenablement cette méthode et 80 % des étudiants en master 1 adoptent facilement aussi bien l’approche pédagogique utilisée que l’utilisation de TICE. L’évaluation diagnostique et formative renforce la méthode pédagogique utilisée conduisant à la baisse du nombre d’étudiants en dessous de la moyenne. Nos résultats montrent que 37,5 % des étudiants en deuxième année ne sont pas habitués à l’utilisation de TICE. Par conséquent, il est nécessaire que la mise en place de l’utilisation de « Moodle » s’effectue progressivement.

Mots clés:

Pédagogie active, TICE, enseignement, perspectives.

Topic: APPLICATION OF ACTIVE PEDAGOGY ACCOMPANIED BY THE USE OF TICE (ICT)  IN THE TEACHING OF BIOLOGY: PRELIMINARY RESULTS AND PERSPECTIVES

Abstract

In order to promote and improve the higher education quality, the University of Antananarivo has provided pedagogical support and sharing sessions between the lecturers at the University. From that perspective, some courses have been set up for students in the second year of Fundamental Biology specialization of the Faculty of Sciences (enrollment ~ 360), for students in first year of vocational training  of Applied Entomology( enrollment ~ 20), as well as for Master 1 students in the Biology and Animal Conservation Option (enrollment ~ 20). A student survey provided preliminary results to suggest some future directions. The active pedagogy used is the “socioconstructivism” approach which is a set of techniques that learners use to attain the goals that they set for themselves or that someone else sets for them.  It is combined with the course materials being sent by e-mail before lecturing. Through the question-and-answer assessment, the majority of students (87%) in the second year of Biology think that the method being used suits them, 10% did not say their opinion and 3%  were less appreciative of  the use of e-mails. In addition, the latter prefer to work alone without using this teaching method. 60% of  first year vocational students appropriately adopt this method and 80% of Master 1 students easily adopt both the pedagogical approach and the use of TICE(ICT). The diagnostic and formative assessment have strengthened the teaching method being used, leading to a decrease in the number of students getting the average mark. Our results have shown that 37.5% of the second year students are not used to using TICE (ICT). Therefore, it is necessary that the setting up and use of “Moodle” platform should be carried out gradually.

Key words

Active pedagogy, (ICT), teaching, perspectives.

Liste des références bibliographiques : 

Bristol, T. (2014). Flipping the Classroom. Teaching and Learning in Nursing, 9(1), 43–46.
doi:10.1016/j.teln.2013.11.002

Buchs C. (2007). « Partage de l’information et apprentissage entre étudiants ». In I. Olry-Louis, C. Chabrol & F. Najab (éd.), Interactions communicatives et psychologies : approches actuelles. Paris : Presses de la Sorbonne nouvelle, p.117-122.
Buchs C., Filisetti L., Butera F., & Quiamzade A. (2004). « Comment l’enseignant peut-il organiser le travail de groupe ? ». In E. Gentaz & P. Dessus (éd.), Comprendre les apprentissages. Sciences cognitives et éducation. Paris : Dunod, p. 169-183.
Buchs C., Lehraus K. & Butera F. (2006). « Quelles interactions sociales au service de l’apprentissage en petits groupes ? ». In E. Gentaz & P. Dessus (éd.), Apprentissages et enseignement. Sciences cognitives et éducation. Paris : Dunod, p. 183-199.
Choi, E. (2013). Applying Inverted Classroom to Software Engineering Education. International Journal of E-Education, E-Business, E-Management and E-Learning, 3(2). doi:10.7763/IJEEEE.2013.V3.205
Cobb, P. (2000). Constructivism in social context. In L.P. Steffe & P. Thompson (Eds.), Radical constructivism in action: Building on the pioneering work of Ernst von Glasersfeld (pp. 152-178). London: The Falmer Press.
De Landsheere, V. (1992). L’éducation et la formation. Paris: Presses universitaires de France, 734 p.
Doise W. & Mugny G. (1981).  Le Développement Social de l’intelligence, InterEditions, Paris.
Lage, M. J., Platt, G. J., & Treglia, M. (2000). Inverting the classroom: A gateway to creating an inclusive learning environment. The Journal of Economic Education, 31(1), 30–43.
doi:10.1080/00220480009596759
Legendre, M. (2008). Un regard socioconstructiviste sur laparticipation des savoirs à la construction du lien social. Éducation et francophonie, 36 (2), 63–79.
Mason, G. S., Shuman, T. R., & Cook, K. E. (2013). Comparing the Effectiveness of an Inverted  Classroom to a Traditional Classroom in an Upper-Division Engineering Course. IEE Transactionson Education, 56(4), 430–435. doi:10.1109/TE.2013.2249066
Perret-Clermont, A. (1979).  La Construction de l’Intelligence dans l’Interaction Sociale. Peter Lang, Genève, 305p.
Piaget, J. (1969). Psychologie et Pédagogie. La réponse du grand psychologue aux problèmes de l’enseignement. Paris: Denoël-Gonthier, 264p.
Tennant, M., McMullen, C., & Kaczynski, D. (2009). Teaching, learning and research in higher education: A critical approach. Routledge
Université de Sherbrooke. (2011)., Faire la classe mais à l’envers : la « flipped classroom » . Perspectives SSF. Repéré à https://www.usherbrooke.ca/ssf/veille/perspectives-ssf/numerosprecedents/novembre-2011/le-ssf-veille/faire-la-classe-mais-a-lenvers-la-flipped-classroom/
Vygotsky, L. S. (1978). Mind in society: the development of higher psychological processes. Cambridge: Harvard University Press, 176p.

Nous avons le plaisir de vous informer que le deuxième café pédagogique de l’ENS aura lieu le mardi 18 décembre de 12h30 à 13h30.

Pour toutes informations, merci de contacter les points focaux de la CAP-TICE à l’ENS (rindra_mi@yahoo.fr – elyseaina2@gmail.com)